Primaire Les Républicains : Pierre Lellouche parraine François Fillon mais soutient Nicolas Sarkozy

Primaire Les Républicains : Pierre Lellouche parraine François Fillon mais soutient Nicolas Sarkozy Certains vont parler d'un retournement de veste. Nicolas Sarkozy, désormais officiellement candidat à la primaire de la droite en vue de l'élection présidentielle de 2017, va tenir son premier meeting à Châteaurenard ce jeudi 25 août. Autour de lui : ses nombreux soutiens composés de fidèles de la première heure. Enfin pour certains, car d'autres se sont ralliés à l'ancien président de la République beaucoup plus tardivement .  La photo de famille de Nicolas Sarkozy a de quoi surprendre. Et le meilleur exemple est peut-être la présence de Pierre Lellouche au côté de l'ancien chef de l'État. Le député de Paris, filloniste la semaine dernière , vient de rallier  Nicolas Sarkozy  alors qu'il avait tenu des propos très acerbes par le passé.  "Pour l'instant on est beaucoup dans la comm', il va pomper beaucoup d'oxygène pour beaucoup de gens", disait-il de l'ancien président. Et son penchant pour François Fillon ne s'arrêtait pas à de simples paroles. Pierre Lellouche a même parrainé l'ancien premier ministre le 25 avril dernier, comme le prouve le document que RTL s'est procuré. Un parrainage qui fait aujourd'hui tâche. Surtout que les règles de la primaire sont claires : il est impossible de revenir en arrière . Le député de Paris parraine donc François Fillon mais soutient Nicolas Sarkozy. Une nouvelle que François Fillon a dû vite digérer. Il n'a été prévenu que lundi 22 août, la veille de  la candidature officielle de Nicolas Sarkozy . Dès le lendemain, Pierre Lellouche n'hésitait pas à se montrer du côté du QG de campagne de l'ancien chef de l'État. Le retour des anciens Si cette position est unique dans la course à la  présidentielle de 2017 , bon nombre de soutiens ont cependant effectué un retour remarqué.  Éric Ciotti, qui a fermement défendu "son" candidat à l'antenne de RTL ce jeudi 25 août , en fait partie. De même que le chiraquien Christian Jacob, le jeune maire de Tourcoing  Gérald Darmanin  ou encore le maire de Nice  Christian Estrosi . Ce dernier, qui avait claqué la porte en janvier dernier, est désormais réconcilié avec Nicolas Sarkozy. Mais la route est encore longue pour l'ancien pensionnaire de l'Élysée. Il lui faudra récupérer la confiance des électeurs alors qu'un récent sondage indique que  huit Français sur dix ne veulent plus le voir avec le costume de président de la République . La rédaction vous recommande Nicolas Sarkozy : ses attaques contre François Hollande et Alain Juppé sur TF1 Présidentielle 2017 : "Si nous ratons l'échéance, il en sera fini de la France comme grande puissance", assure Éric Ciotti Jean-François Copé tacle Nicolas Sarkozy sur Twitter Ce qu'il faut retenir de l'interview de Nicolas Sarkozy dans "Le Figaro Magazine"
Read The Rest at : RTL

Top News